Psycho

Généalogie

Psychogénéalogie

Il vous est sans doute déjà arrivé de constater que la vie que vous menez n’est pas la vôtre, que ce que vous êtes en train de vivre ne vous appartient pas, mais qu’il s’agit en fait de la reproduction des schémas familiaux qui se répètent de génération en génération.

L’inconscient familial met en exergue les secrets, les désirs non réalisés, les deuils bloqués à travers la répétition des événements qui viendront toucher tout ou partie des descendants. En effet, chacun, selon sa place et son rang dans la famille, héritera de la charge de mettre en lumière tel ou tel traumatisme, conflit ou secret.

Les drames violents dans la famille, dont personne n’en a plus connaissance, remontant à plusieurs générations, impacteront les descendants, tant au niveau psychique, émotionnel, comportemental ou bien par le développement d’une maladie.

La psychogénéalogie traite de la famille et du système familial. Ces derniers se définissent selon chaque individu et chaque définition est unique. En constante évolution, la psychogénéalogie considère l’humain à la fois dans son individualité mais aussi au niveau du collectif.

 

La prise de conscience que les événements difficiles qui jalonnent votre vie vous permettent de libérer votre famille, et par là même vos enfants, est une première étape dans le cheminement vers le bien-être auquel chacun peut prétendre.

La psychogénéalogie

Comment ?

La psychogénéalogie est une approche thérapeutique selon laquelle les événements, les traumatismes, les secrets et les conflits vécus par les ascendants d’un individu conditionnent ses troubles psychologiques, ses maladies, sa relation de couple, le choix de son métier ou encore la relation qu’il entretient avec l’argent.

Basée sur la généalogie qui représente l’étude de l’origine et de la filiation d’un individu et la psychologie, qui est l’étude de l’âme et de l’esprit, la psychogénéalogie pourrait se définir comme l’étude du psychisme et des comportements des membres de l’arbre généalogique.

Nous trainons de façon inconsciente des valises transgénérationnelles qui nous ralentissent dans notre chemin vers le bien-être. Leur mise à jour fait partie de ce qu’offre l’approche en psychogénéalogie.

La psychogénéalogie part du constat que le premier système auquel chacun de nous appartient est la famille et ce, dès notre conception. Dès lors, qu’on le veuille ou non, ce système familial va avoir une incidence sur nos comportements psychologiques, nos conditionnements socio-économiques et notre vision du monde.

Les difficultés que nous rencontrons, les maux dont nous souffrons, ne sont pas tous issus de la petite enfance ou de la vie intra-utérine, mais sont l’expression des émotions que nos ancêtres n’ont pas pu « digérer » de leur vivant. Nous sommes les symptômes de nos ascendants.

Ainsi, dès notre conception, nous sommes l’objet de projections de la part de nos parents, c’est-à-dire que nos ascendants transportent sur nous ce qu’ils n’ont pas pu réaliser eux-mêmes. Par loyauté familiale invisible, nous répétons des situations ou événements douloureux, que nous le voulions ou non. Enfin, par des étiquettes reçues dès l’enfance, nous nous identifions à l’un de nos parents, voire les deux, nos grands-parents, un personnage illustre de notre arbre, même si nous ne l’avons pas connu, ou à tout autre membre dont l’histoire mérite d’être mise en lumière.

La psychogénéalogie

Bienfaits

Loin d’être une baguette magique, la psychogénéalogie ouvre la compréhension à de nombreuses sources de mal-être. Dénouer les traumas de nos ancêtres permet de prendre du recul sur nos propres traumas. Ainsi, nous trouvons notre place au sein de la famille, au travail, dans notre couple ou nos relations. En constatant par exemple que la place occupée par l’un de nos parents dans la fratrie, et dont il a souffert, est la même que celle que nous occupons, ou que le choix de notre conjoint répond à des critères ancestraux dont nous ignorions l’existence, nous comprenons que nous avons joué́ le même scenario. Bien que nous ayons les mêmes parents, et donc les mêmes lignées, notre place dans la fratrie ne nous soumet pas au même héritage transgénérationnel que nos frères et sœurs.

Par ce cheminement en psychogénéalogie, nous comprenons plus aisément le sens de notre sexualité, de l’infertilité ou d’une fausse-couche et nous offrons aux lignées la possibilité de se libérer du poids de la perte d’un enfant, présent dans de nombreuses familles. Nous sommes plus enclins à sortir de la culpabilité portée par nos ancêtres et dont nous avons hérité, à gérer nos angoisses ou compulsions, à comprendre notre sentiment d’errance ou de dépression. En reconnaissant cet héritage, nous nous autorisons à être nous-mêmes en nous libérant de l’éducation transgénérationnelle consciente et inconsciente, reçue.

Enfin, nous nous reconnectons à notre corps souvent malmené en présence d’un mal-être, pour aboutir à un alignement cœur –âme – corps. La psychogénéalogie est un accès direct à la découverte de nos vies antérieures, puisque nous avons pu déjà naitre dans cette famille qui nous offre toutes les opportunités pour notre croissance personnelle et spirituelle.

Vous êtes intéressé(e) par la psychogénéalogie ? Nous pouvons en discuter ensemble !

8 + 8 =